Aller et retour à la Soirée Zéro, 23 février 2007, par Cendrinox.

Bordeaux Centre peut avoir du charme lorsqu’on est à pied, mais lorsqu’il faut s’y rendre en voiture … surtout maintenant avec tous ces travaux, il faut vraiment être motivé. Heureusement ce 23 février un peu avant 20 heures et sur les quais face au Croiseur Colbert, il y avait de nombreuses places gratuites. Il a fallu quand même se rappeler comment on fait un créneau entre deux vagues de véhicules stoppés au feu précédent. On observe avec un peu de fébrilité le déplacement de leurs phares, en espérant ne plus être sur la chaussée lorsque ces derniers nous croisent. On rabat les rétroviseurs et le tour est joué.

Au retour, avec quelques pintes dans le nez et une dose de bonne humeur vu la quantité de rires échangés, on évite de penser à son taux d’alcool dans le sang et l’on se dit qu’on aura de la chance. On essaye de ne pas se transformer en Mary Poppins vu les bourrasques et la pluie qui nous attendent sur le quai. On tente de se souvenir des conseils avisés des autochtones qui nous ont indiqué comment revenir sur les quais tout en réglant les rétroviseurs rabattus. Le véhicule encore froid est plein de buée, la pluie oblige à utiliser la vitesse maximale des essuie-glaces dont le petit moteur émet un grincement agaçant. On ne reconnaît plus rien avec toutes les déviations. On croit être enfin arrivé sur les quais dans le sens du retour et l’on se retrouve sur les rails du tram. Il est près de trois heures du matin, ledit moyen de transport en commun ne roule plus, on ne s’affole donc pas. On s’inquiète cependant pour le bas de caisse de son véhicule parce que les rails et de bizarres excroissances qui ressemblent à des câbles électriques ne facilitent pas la progression en droite ligne : on s’accroche à son volant. C’est avec soulagement qu’on repère quelques places de parking libres qui permettent de quitter l’endroit prohibé pour les véhicules de tourismes. On décide de prendre les grandes allées : après Tourny, tout redevient familier. On est soulagé d’attraper la rocade, puis l’autoroute, mais d’autres difficultés surgissent. Doubler un impressionnant nombre de semi-remorques qui eux-mêmes tanguent, la nuit par forte pluie même par une vitesse réduite, le tout avec une vicieuse envie de dormir donne à chaque dépassement une ou deux secondes de gros frissons. Au péage, l’employé de nuit ne peut pas comprendre cette joie d’avoir enfin terminé le trajet. Vers quatre heures du matin, se glisser dans un bon bain chaud en manquant de s’y endormir après ce genre de retour reste un plaisir sans prix.

(On peut aussi me lire ici : http://20six.fr/cendrinox )

Publicités

8 réponses à “Aller et retour à la Soirée Zéro, 23 février 2007, par Cendrinox.

  1. nous allons faire le nécessaire pour qu’il ne flotte pas ce coup-ci 🙂
    pour demander qu’il ne fllotte pas en fait, puis il fera comme bon lui semble

    je salue quand même le courage de celles et ceux qui font la route, courage qui s’exprime surtout quand elles/ils doivent s’abstenir de boire un coup 😛

  2. Ben oui, interdit de faire la danse de la pluie juste avant la réunion … Boire ? Qui ça, où ?

    Peut-on ici faire en sorte que les noms des auteurs des articles soient visibles sans être obligé de cliquer sur « commentaires » ? Sinon, j’ai détourné la difficulté en incluant la signature au titre !

  3. Au fait, il est plus que temps de faire de la pub sur mon blog de 20six …

  4. C’est plus que du courage, c’est de l’abnégation de venir braver les embarras de la circulation, enfin surtout de stationnement, et de se priver, en plus, du reconfort de boissons alcoolisées…
    Heureusement que la compagnie est d’une telle qualité que l’on atteint des sommets d’humour et de partage, et que l’on s’en revient ivres de… joie! (comment, j’en rajoute?! A peine.)

  5. « Se priver », « abnégation » : c’est fini ces gros mots, oui ?

  6. [sniped spam -Oldcola (Cendrinox, plutôt que de râler simplement il faut râler après avoir coupé 🙂 ]

    Cheers

    Marko Fando

  7. Et voilà le genre de connerie qui aboutit ici (voir ci-dessus). A se dégoûter du net.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s