Mamies dans un hammam … par Cendrinox

Un dimanche en début d’après-midi, deux dames aux formes généreuses empaquetées dans une serviette de bain et ayant à peine atteint le demi siècle, se trouvaient côte à côte assises sur la banquette du hammam du Centre Nautique de Pessac. Tournées l’une vers l’autre, elles alimentaient une conversation passionnée au volume élevé dans un lieu où le silence est recommandé et scandaient cette conversation de tapotements amicaux de la main sur l’épaule de l’autre. Une autre quinquagénaire non concernée par la conversation les écoutait et roulait des yeux outrés vers les deux bavardes, puis vers les autres personnes silencieuses dans le hammam comme pour les prendre à témoin, tout en soufflant d’agacement. Les deux amies ne s’en préoccupaient pas : seul l’échange verbal importait pour elles à cette heure. Pour ma part, je percevais par-ci par-là quelques prénoms  » Aziz « ,  » Fatima « , etc … et je me laissais bercer par la musique d’une langue orientale que je ne comprends pas. Les yeux fermés et à moitié assommée dans ce brouillard chaud, je n’étais plus dans cette coque de résine chaude en banlieue bordelaise mais dans l’une de ces villes exotiques du pourtour de la Méditerranée. Tant pis si les oreilles d’Aziz ou de Fatima sifflaient, tant pis si les sujets de conversation étaient inintéressants ou insupportables comme le laissait supposer l’attitude de la troisième personne qui, elle, parlait la même langue : j’étais bien. Je me suis dit alors que parfois il était bon de ne pas comprendre, ne pas savoir …

Une anecdote et si vous le voulez, un sujet de philosophie : est-il bon de ne pas savoir ? Clin d’oeil à : http://ma-pomme.blogspot.com/

(On peut me lire ici aussi : http://20six.fr/cendrinox )

Publicités

4 réponses à “Mamies dans un hammam … par Cendrinox

  1. Après des années de problêmes de filtrage des eaux de bassin, le stade nautique de Pessac doit desormais faire face à une invasion de fatmas. Sujet de maths : combien faut-il de philosophes pour refrdoidir un hammam ?

  2. Après avoir la maîtrisé la température du hammam, il faudra faire passer lesdits philosophes au sauna juste à côté … Recettes de prétendus sportifs, débats pour refaire le monde, problèmes personnels, etc … les échanges sont y hélas évoqués dans la langue officielle.

  3. Merci pour le clin d’oeil ;-)Est-il bon de ne pas savoir ? Ca me rappelle un sujet que j’avais eu en Hypokhâgne : innocence et ignorance. Le mythe de l’âge d’or, « heureux les pauvres d’esprit », tout ça. Je veux bien vous faire une dissert mais je vais emmerder tout le monde. En même temps, il faut avouer que si tu parlais la langue, tu aurais passé un moment moins exotique!
    Bises.

  4. Emmerder ? J’aime bien huiler parfois mes neurones rouillés d’ancienne « HK L Montaignarde » …
    Je pensais aussi à ces régimes politiques où l’ignorance constitue une conditions de survie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s