Buffet à Bordeaux: vision de Robin d’Oserledire

152183.jpgD’abord, un meeting du parti communiste, c’est un cliché qui prend corps. Aucun des poncifs d’ordinaire égrenés sur les gauchistes ne manque à l’appel. Une foule de quadragénaire au cheveux poivre et sel nous accueille, certains avec des petites lunettes rondes, tous plus mal habillés les uns que les autres. On réclame de l’argent pour faire vivre le parti et porter Marie George vers les sommets. Il n’y a bien sur aucun service d’ordre digne de ce nom à part Robert, militant depuis 1977 et professeur de musique au lycée Camus à Eysines. Robert est épaté quand on lui dit qu’on est bloggeur, alors il nous laisse passer. Pas besoin de montrer patte blanche (n’y voyez pas de jeu de mots) comme au meeting de Sarkozy. Car le PC n’intéresse plus personne, peut être même plus ses propres militants. La venue de MGB semble être un prétexte à se retrouver et à  reparler des coups de grisous du patronnât déjoués lors de l’hiver 84. L’ambiance mêle révolte sympathique contre ces salauds de capitalistes, et humeur bonne enfant, comme si l’extrême gauche avait le monopole de la politique cool, détendue, des bonnes odeurs de grailles lors des manifestations sur les parkings Monsieur Meuble. La droite n’est indiscutablement pas prêt de disputer à l’extrême gauche le monopole des meetings fourrés à la ventrèche et à l’échalote. Au fait, il n’y avait pas à manger au meeting de Marie George. Cliché, quand tu nous tiens.

 
Marie Georges arrive, elle est tendue, beaucoup moins accessible que d’habitude. Marie George est grande, assez élégante malgré des oreilles de cocker. Son discours manque de tonus, mais sa voix mélodieuse est maternelle. Ses positions, ses idées manquent cruellement de clarté. Marie Georges a le cul entre deux chaises, entre sa haine viscérale des jumeaux Sarkozy et Bayrou, les grouillots du Medef et sa critique de Ségolène Royal, beaucoup trop molle à son goût. Ni Sarkozy, ni Bayrou, ni Royal. Alors qui, elle, peut être ? Elle-même n’y croit pas. Un tel meeting tend à prouver que le PC n’a plus qu’un soporifique fonction tribunitienne et qu’il ne sert plus à rien. On ne peut même pas haïr le PC aujourd’hui comme on peut haïr d’autres partis politiques. Car il est insignifiant. Si la Gauche bat la droite, le PC n’y sera franchement pas pour grand-chose. Si Royal se fait défenestrer dès le premier tour, de bien mauvaise foi serait celui qui donnerait trop d’importance au PC en l’accusant de la défaite de la gauche…

Publicités

4 réponses à “Buffet à Bordeaux: vision de Robin d’Oserledire

  1. Pas partial du tout, c’est ça qui est bien…On applaudit des deux mains droites.

  2. S’il y a eu d’autres personnes qui ont assisté ça ne serait pas de trop qu’ils/elles en parlent

  3. j’y ai participé et je n’ai pas le même regard que Robin sur cet événement.
    La première chose qui me gène c’est le ton de l’auteur un rien méprisant. c’est vrai qu’au PC on n’est pas toujours bien habillé enfin pas habillé comme Ségolène et c’est souvent que l’on a pas les moyens.
    Dans la cellule ou je milite à Caudéran, (et oui Caudéran) la pluspart de mes camarades ont moins de 1000 euros pour vivre.
    Ceci explique peut être cela …
    Mais ils ont le coeur et le courage d’aller défendre les sans papiers, d’aller empécher les expulsions, d’être aux cotés de ceux qui souffrent plus qu’eux.
    C’est vrai que la pluspart ont connus la guerre (ils ont les tempes plus que grises), ils ont vus leur copain de Caudéran Georges Sens (nom de notre cellule), leur jeune camarade de 18 ans Andrée Tamisé (dont une rue à Caudéran vient d’être baptisé) être arrétés, ils ont su la torture, ils ont su leur déportation, ils ont su qu’ils ne reviendraient pas.
    C’est en pensant à eux, et à ceux de ma famille qui dans les maquis du Limousin se sont aussi battus pour la liberté pour la paix pour un monde plus fraternel que je t’écris Robin.
    Nous ne faisons certainement pas partie du même monde je voudrais simplement que tu portes un regard moins méprisant sur le parti communiste et ses militants.
    Fraternellement
    Pour ceux que ça interesse un autre regard sur le meeting de MGB sur notre Blog [lien ajouté par OldCola]
    Didier

  4. Salut Didier,
    Merci pour ton commentaire. J’aurais apprécié (et il est toujours temps) que tu nous proposes un compte rendu à publier ici, même si c’est une reprise d’un des etxtes publiés dans votre blog.
    Pour ne pas utiliser le terme de « pluralité » que je n’aime pas particuliérement, je dirai je j’espère que l’on pourra entendre tous les sons de cloche sur notreBordeaux. Si ce n’est pas clair, que je précise, TOUS.
    Une suggestion pour cocodecauderan et pour tous les blogs en général. Pensez à une licence Creative Commons, que l’on puisse réutiliser vos textes, pour qu’ils soient diffusés et lus plus largement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s