Archives mensuelles : avril 2007

Les Médocaines

La semaine dernière, j’ai eu l’occasion de rencontrer, grâce à quelqu’un que je remercie encore infiniment, Les Médocaines.

Si les Drôles de Dames sont 3, les Médocaines, elles, sont 4 : Un mix des Quatre Mousquetaires et des Desperate Housewives ! Elles sont viticultrices (dans le Médoc of course), propriétaires de Crus Bourgeois et donc femmes dans un milieu typiquement masculin. Elles se sont rencontrées car réunies au sein de la commission pour la promotion de l’Alliance des Crus Bourgeois et se sont retrouvées au sein d’un projet commun : démystifier le monde du vin et promouvoir l’oenotourisme. Depuis 2005, elles imaginent et réalisent des circuits d’une journée au sein de leurs domaines et ouvrent leurs portes à des périodes cruciales de la vie de leurs vignobles (vendanges comprises).

Ce que j’ai beaucoup aimé chez ces Médocaines, c’est leur dynamisme, leur joie de vivre, leur passion communicative et leur complicité évidente. Je vous encourage donc à leur rendre visite. Elles sont vraiment formidables.

Un site : Les Médocaines

Vous les retrouverez aussi plusieurs fois par an chez Mollat.


Anne,
Papilles et Pupilles

On appelle les acteurs du web à un débat!

Dans le cadre de la situation complexe dans laquelle se trouve François Bayrou face à son débat avec Ségolène Royal, outre le refus de la presse régionale, Oserledire lance un appel à tous les acteurs de la blogosphère française pour l’élaboration d’un débat. Nous avons en effet, pu faire nos preuves durant cette campagne présidentielle avec notre capacité d’influence médiatique dont nous disposons. J’invite donc Agoravox, la Télé Libre, Politik Show, ainsi que tous les acteurs ambitieux de réaliser ce débat, à participer significativement dans l’organisation de celui-ci. N’oublions pas de souligner le rôle majeur qu’ont joué les internautes pour certains candidats dans cette campagne présidentielle, un rôle important car stratégique ! Nous aimerions beaucoup qu’ Itélé, Canal + qu’ainsi France Inter nous ouvrent la porte du débat de samedi 28 Avril!

Café Citoyen de Bordeaux

Comment faire pour que les utopies d’hier soient les réalités de demain ?

Le prochain Café Citoyen de Bordeaux se tiendra jeudi 26 avril 2007 à 19h00 et aura pour problématique « Comment faire pour que les utopies d’hier soient les réalités de demain ? »

Au bar L’Apollo

19 place Fernand Lafargue

élections

J’ai beau ne pas voter en France, depuis ce matin je trouve le paysage bordelais plus agréable. Ce n’est pas tant le résultat local, qui me convient fort bien certes, qui en est la cause principale, mais le taux de participation : 84,98 % Yeah !

république des pintes #2

rdp.jpg

Crédit Photo : Fabien Dehopré

Concert improvisé cours de l’Yser

C’est pas une annonce : c’est passé. Pire, je vous informe de la fermeture du lieu.

Contreband (photo: hélène)C’est en rentrant à la maison à scooter, samedi soir, d’un quartier bobo, que nous avons été comme beaucoup de monde retenus par une manifestation inhabituelle cours de l’Yser, au restaurant espagnol Lo Bueno : une banda, tous cuivres et percussions déployés qui faisait la fête devant le resto.

En fait, il y avait deux groupes : la banda « Grasse bande » et, qui ont joué après, la formation « ConTreBand », plus jazzy.

Un pichet de sangria qui circule, des tapas sur le trottoir, les poivrots du quartier équarquillés, les voitures en goguette qui ralentissent… Explications : c’est pour la fermeture du restaurant, on était en train de répéter en face, chez Mathieu, et comme on les aime bien, on est venu leur faire la fête.

ce qui était excellent, c’était aussi de voir dans le restau, la clientèle « normale », pas du tout dérangée par la musique mais captivée par les 2 écrans géants avec un matche de foot d’une équipe portugaise contre je ne sais qui.

Un moment bien sympa et inattendu dans un quartier « pas bo pas bo ».

J’ai testé pour vous…

Ubu roi, pièce d’Alfred Jarry, jouée en ce moment au TNT (pour très peu de temps encore). Une troupe très très jeune, une histoire qui se joue en 3 dimensions ou presque (la scène, les coulisses, un support visuel et filmé en temps réel).

Alors je ne connaissais pas la pièce (nan mais arrêtez de me jeter des cailloux, là !), mais globalement, j’ai pu suivre. Comme je l’ai dit précédemment, la troupe étant jeune, ils parviennent à donner et maintenir du rythme tout du long (et tant mieux, le texte me parut un peu long). Mon plus gros reproche se focaliserait sur l’ar-ti-cu-la-tion par moments perfectible.

Pour plus d’infos, c’est comme souvent, ça va mieux en cliquant.