Début de journée

C’est comme chaque matin un appareil à l’allure étrange et à la rengaine stridente qui me tire du sommeil. Ouvrir les yeux est encore exclu, mais au moins les rouages de l’activité consciente et contrôlée sont mis en branle. D’ailleurs, en parlant de ça…non, stop ! il est bien trop tôt pour secouer sa libido qui rime beaucoup avec spleen ces temps-ci. A quoi bon…

 

Chaussé à tâtons, je me dirige avec ce que mes synapses me libèrent d’équilibre vers la chaîne hi-fi, histoire d’ingurgiter l’énumération des actualités du jour en même temps que les céréales-jus de fruits réglementaires.

 

Le liquide épais et frais atténue agréablement le craquant des céréales. Toujours rien à remarquer au-delà de ma fenêtre. Pas de vis-à-vis, juste des toits un peu moins noirs puisque le matin nait chaque jour de cette saison un peu plus tôt. Mais un rapide coup d’œil sur le rebord m’alerte sur la température presqu’hivernale, dehors. Je troque donc mentalement, sans brusquerie, mon haut contre un bon gros pull. La radio confirme : il fait froid ce matin, et pas seulement « chez nous », mais la tendance est au réchauffement. Sauvés…L’aventure des grandes routines me guette une pièce plus loin, pour le décrassage en règle.

 

Et voilà que mon planning minuté est en balance. Ma torpeur plaide « non coupable ». Celle qui tire les ficelles ce matin, c’est la Nature. La Nature qui a décidé de jouer contre moi. Et contre elle, pas de doute, je reste sur le carreau.

 

Sur le pied de guerre et le pas de la porte, j’adresse un clin d’œil à mon miroir, lequel me renvoie un reflet blanchi par les ampoules électriques. En route vers des heures laborieuses à sonder mon écran.

 

J’attends plus impatiemment que l’inverse que la bourgeoise devant moi daigne extirper son Audi hors du parking et traverser la chaussée. Bien sûr, il me serait facile et peut-être salutaire de klaxonner bêtement. Enfin…

 

Décidemment ! Encore cinq minutes envolées, à rester immobile entre deux autres véhicules. J’abandonne les boulevards qui ceinturent Bordeaux, et je m’engage sur la portion de voie rapide que borde la Garonne, et je ralentis. Bien que sur la file de gauche, je ralentis exagérément. Depuis ce matin, c’est la première fois où, véritablement, mon imagination prend son envol : la Garonne est couverte de brume.

 

On ne distingue rien de l’eau, rien de l’autre rive, le brouillard est trop dense. Je ne longe pas un fleuve, je ne suis même pas au bord de la mer : je frôle l’abysse, le vide, le blanc néant. Je veux prendre une photo, immortaliser le tableau de cette vapeur présente, je veux m’arrêter et plonger dans ce blanc épais et ouaté. Je détourne absolument mon attention de la route, jusqu’à ce que…

 

Et puis je me retrouve sous le pont Mitterrand, et je le rejoins. Je m’envole dans ce vide pur que profanent sans le savoir les autres automobilistes.

 

Mon rêve est brisé.

Ma journée commence.

Publicités

5 réponses à “Début de journée

  1. Ah bon, pour ton personnage masculin, constater que la mécanique fonctionne « non stop » ne suffirait pas pour être heureux …
    Ils auraient donc tort les docteurs ciboulot ?

    Sinon, j’ai été ravie de découvrir ta prose !

  2. Beau texte, Richard!

    J’aime moi aussi regarder la Garonne quand je passe dans le coin (dans l’autre sens, mais c’est pareil!), le niveau de l’eau, les couleurs, les tourbillons, quelquefois un vol de cormorans : chaque fois c’est différent. Unique et je ne m’en lasse pas.

  3. Mais nan, c’est pas aussi poétique en vraie : c’est les gaz d’échappement des automobilistes… 😉
    Blague à part, joli moment de douceur !
    @bientôt.

  4. Ce matin je ne voyais pas la rive droite et le Pont de Pierre n’était qu’à moitié visible !

  5. Hmmm… I like to show off my attorneys publisher Oh, good joke) What is the difference between a fisherman and a lazy schoolboy? One baits his hook, while the other hates his book.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s